Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 23:11

 Suite à l'AG de vendredi 18, voici la Liste des contacts pour  la coordination de Limoges : renseignements, covoiturages....

Il peut y avoir des erreurs sur les adresses mails, j’ai fait en fonction de ce que j’arrivais à lire,veuillez m'excuser pour les erreurs.

INFA : Antonin burning-soul@caramail.com 

EPSS : Charlotte lapsyrock@hotmail.fr ou gratificationepss@hotmail.fr 

CFPES: Mylène, Amandine, Tomas hersonlinka@hotmail.com  , Fany fany.klaire@gmail.fr  , Mounia 0, Marc kemurlesage@hotmail.fr 

IRFASE: Myriem mephermi@hotmail.fr (nephermi@hotmail.fr?)

Neuilly sur Marne : Angelina angelinabenast@hotmail.fr 

IRTS Parmentier : Linda nounoulela@hotmail.fr  Camille camille_jbb@hotmail.fr

BUC Ressources : Julie mesletjulie@hotmail.fr

CERPE : Lise saskhia@hotmail.fr 

Repost 0
Published by Frede - dans Actualités
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 22:45
L'Assemblée Générale d'ile de france se tiendra dès 10h au local de la CNT - 33 rue des vignolles (métro avron ou buzenval) !!!!!

VENEZ NOMBREUX !!!


Repost 0
Published by Onythan
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 09:25
Stages en travail social : les assurances de Xavier Bertrand

Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité s'est dit "convaincu que l'esprit de responsabilité de chacun - établissements médico-sociaux, autorités de tarification, organismes de formation - permettra de conjuguer un meilleur traitement des étudiants en stage, qui (...) sont souvent confrontés à des situations précaires, et le développement de la formation en alternance aux métiers du travail social".
Xavier Bertrand a ainsi répondu, vendredi 14 mars, au Groupement national des instituts régionaux du travail social (GNI) qui lui avait fait part, le 22 février par courrier, de son inquiétude quant à la prise en compte des conséquences financières du décret du 31 janvier 2008 relatif à la gratification des stages en entreprise. Ce texte s'applique en effet notamment aux associations du secteur médico-social accueillant en stage des étudiants de formation initiale en travail social.
Dans sa lettre, le ministre fait notamment référence aux précisions apportées par la circulaire DGAS du 27 février 2008, qui "indique que la gratification obligatoire des stages de plus de trois mois consécutifs constitue une dépense obligatoire ayant vocation à être couverte par les tarificateurs, dans le cadre de la négociation d'ensemble des budgets des établissements et services", résume Xavier Bertrand.


L'inquiétude reste de mise dans le secteur

Dans un communiqué commun diffusé le mardi 18 mars, le GNI, l'Association française des organismes de formation et de recherche en travail social (Aforts) et l'ensemble des employeurs (Snasea, SOP, FEHAP, Fegapei, Croix-Rouge française, Unifed, Uniopss, Unapei, Unasea et FNARS) estiment cependant que le décret du 31 janvier 2008 "est en passe de mettre en péril" l'organisation des formations médico-sociales qui "puisent leur pertinence et leur qualité dans l'alternance".
Décidée sans concertation, et parfois vécue comme une injonction, la gratification des stages a pour effet pervers d'entraîner leur annulation par certaines associations qui craignent de ne pouvoir en assumer le coût, poursuivent-ils.
Le décret pose aussi d'autres questions, à commencer par son champ d'application, défini par des textes visant les établissements délivrant des diplômes de l'enseignement supérieur. Or les instituts de formation en travail social n'ont jamais été considérés comme tels et si les diplômes d'Etat de niveau III devaient désormais être considérés comme des titres de l'enseignement supérieur, ils devraient être inscrits dans le système LMD.
Le secteur met aussi en cause son inégalité de traitement avec les établissements publics administratifs et les fonctions publiques, dispensés de verser la gratification prévue.
Quant à la prise en charge financière de cette nouvelle disposition, elle est loin d'être résolue par la circulaire de la DGAS, qui n'évoque que la tarification du médico-social relevant de l'Etat et ne donne "aucune assurance pour ce qui ne relève pas de sa compétence", soulignent les signataires du communiqué.
Ils évaluent ainsi à près de 20 millions d'euros le montant à verser aux étudiants en année pleine. Une dépense dont ils ne contestent pas le principe, mais jugent qu'elle "ne saurait être couverte dans le cadre des enveloppes actuelles".


Repost 0
Published by frede - dans Actualités
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 20:04
Chers visiteurs,
voici le compte rendu de la coordination nationale étudiante du 11 avril 2008 qui s'est tenue à Montrouge
Merci à nos gentils scripts !

<- Cliquez sur l'image pour télécharger le doc
Repost 0
Published by Yoann (Montrouge)
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 01:16
Une AG ile de france se tiendra le vendredi 18 avril certainement à l'irts parmentier (métro 11 : goncourt) mais nous sommes en attente d'une réponse pour une autre salle qui serai plus grande.
Il se peut qu'avec une autre salle que celle de parmentier, l'AG soit décalé au samedi 19 avril.

plus d'infos mercredi soir !
 

Dans tout les cas, l'AG sera ouverte à tous les travailleurs sociaux en formation d'ile-de-france et pas seulement des mandatés d'écoles !

A bientôt avec l'ordre du jour et la confirmation de la salle !

Anthony
Repost 0
Published by Onythan
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 23:59
Stages en travail social : la mobilisation à un tournant

Un mois après le début de la mobilisation des travailleurs sociaux en formation sur la gratification des stages, une nouvelle assemblée générale est prévue, mercredi 16 avril, à l'Institut de travail social de la région Auvergne (ITSRA), pour faire le point sur les actions en cours et la position de l'école sur les futurs départs en stage.
"C'est important qu'on soit le plus nombreux possible pour l'AG", appelle le collectif des étudiants de l'ITSRA, conscients d'arriver "à un tournant et qu'il faut que nos positions soient claires".
Les travailleurs sociaux en formation avancent en effet toujours en ordre dispersé sur le front de la contestation du décret du 31 janvier 2008, malgré une première rencontre entre leurs représentants, organisée vendredi 11 avril à l'IRTS de Montrouge, pour faire émerger une coordination nationale des différents mouvements locaux qui coexistent actuellement.
Une démarche d'élaboration encore inaboutie mais qui doit se poursuivre au cours de la prochaine rencontre nationale, prévue le 25 avril à Limoges. Une nouvelle "manifestation nationale régionalisée" est en outre programmée pour le mercredi 30 avril.
La précédente réunion d'information avait rassemblé, mercredi 9 avril à Clermont-Ferrand, les étudiants-stagiaires, les représentants des lieux de stage et l'équipe pédagogique de l'ITSRA.

Une motion unitaire

Déjà réunis le mercredi 26 mars, les stagiaires de niveau III des filières socio-éducatives, l'association ITSRA et ses formateurs et plus d'une centaine de représentants des terrains de stage auvergnats (publics et privés) avaient alors rédigé une "motion sur la gratification des stagiaires", toujours d'actualité, dans laquelle ils dénoncent les effets pervers du décret du 31 janvier 2008.
"Ce texte institue une gratification des stagiaires des formations en travail social de niveau III qui met en péril le sens, le devenir et l'organisation de ces formations par l'alternance", y affirment-ils en demandant "sa suspension immédiate" et "l'engagement d'une discussion concertée entre les différents acteurs".
Le président de l'ITSRA, Jean Roche, avait pour sa part pris position le 28 février dernier, dans une lettre ouverte où il indiquait que l'école se réjouissait certes "du principe de gratification des stagiaires pour les étudiants en travail social qui ont souvent une situation précaire", mais en s'inquiétant "des conséquences de cette mesure qui n'a pas été accompagnée de garanties financières".
Refusant l'idée que des étudiants ne puissent achever leur formation faute de stages longs, l'ITSRA indiquait son intention d'intervenir auprès des autorités pour trouver les aménagements nécessaires pour continuer à mettre en oeuvre "l'alternance et la coopération qui font la qualité des formations en travail social".

source : ASH


Repost 0
Published by Onythan
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 23:57

Transparence

lundi 7 avril 2008

Des rencontres bilatérales syndicats d’employeurs et syndicats de salariés qui siégent en commission paritaire nationale ont eues lieu le 27 mars. L’objectif des patrons était de présenter leur projet dans un contexte économique et social de plus en plus tendu. La Fédération Sud Santé Sociaux en était bien évidemment exclue...

Malgré les difficultés que rencontrent entre elles les organisations syndicales patronales, avec d’une part le Snasea, le Sop et de l’autre la Fegapei, tous s’accordent sur un point, il faut démanteler la CC 66. L’enjeu pour eux est de répondre aux nouvelles évolutions du secteur : poursuite de la mise en oeuvre de la loi 2002-2, renforcement du poids des conseils généraux, budgets de plus en plus contraints, mise en concurrence des établissements, introduction des logiques de services, etc…

Dans le secteur sanitaire et social la seule variable d’ajustement possible dans un contexte économique et social aussi détérioré est la masse salariale. Pour le gouvernement et les employeurs une seule solution, faire des économies sur le dos des seuls salariés et préparer notre secteur à la logique du marché, au service à la personne pour un coût par typologie/pathologie le plus bas possible.

De contres réformes en contres réformes Les contres réformes de l’hôpital, les plans hôpital 2007 et 2012, qui favorisent la mise en concurrence des établissements publics et privés et introduisent le financement à la pathologie (T2A) sont le modèle à suivre. La privatisation de l’hôpital public est annoncée ! Il n’y a qu’à voir le nouvel attrait du marché de l’hospitalisation pour la finance internationale.Cela s’accompagne d’un processus de concentration d’établissements gérés par des grands groupes financiers côtés en bourse.. Tel sera notre avenir nous disent les employeurs associatifs qui n’offrent que très peu de résistance à la marchandisation de l’ensemble du secteur sanitaire et social voir même l’anticipent en acceptant les restrictions budgétaires et en démantelant les protections collectives des salariés du secteur. Le secteur associatif se prépare à la concurrence avec les grands groupes privés.

Quelle refonte de la CC 66 ? Le 27 mars les patrons n’ont pas donné de documents concernant leur proposition . Oralement ils précisent que l’on va vers la même physionomie que la CC 51, un modèle ! Une augmentation des salaires en début de carrière pour les rendre attractifs mais une remise en cause du déroulement de carrière. L’introduction du salaire au mérite... La Fédération Sud Santé Sociaux avait demandé à être reçue, aucune réponse à ce jour et après ils s’étonneront de notre présence devant les paritaires pour nous faire entendre ! Il y a une nouvelle réunion de commission paritaire le 22 avril où les employeurs vont remettre des documents écrits. Il est donc urgent pour les salariés de préparer tous ensemble la riposte à l’offensive patronale. Mais avant cela les salariés doivent pouvoir débattre dans les établissements des propositions et des projets patronaux.

P.-S.

Une exigence de transparence Les organisations syndicales qui siègent en commission paritaire nationale ont une responsabilité majeure. La transparence doit être de mise, l’information doit circuler partout, les contres propositions des organisations syndicales de salariés doivent être discutées. Ce ne peut pas être dans les salons feutrés des Commissions paritaires que se décide l’avenir du secteur, celle de la convention collective, de notre contrat collectif de travail. C’est dans les établissements, dans les collectifs de salariés, dans les Assemblées Générales que les organisations syndicales se doivent de donner tous les éléments susceptibles de permettre aux salariés de se prononcer.
Repost 0
Published by frede - dans Actualités
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 23:53
La condamnation à mort de la CC66 est prononcé

dimanche 6 avril 2008

Place aux jeunes Payons mieux nos cadres Ayons une pensée émue pour les salaires précaires

et pour le reste , le tout venant , la valetaille corvéable à merci

il faudra ...""mettre en place un systéme de rémunération qui prends en compte les MISSIONS réalisées par le professionnel et SON INVESTISSEMENT au sein du projet associatif ...""

GPEC nous y voilà , prêt à travailler à la carte prêt à tous les renoncements (adieu RTT et congés tri ce n’est plus a l’ordre du jour de la flexi-insecurité)pour obtenir les meilleures missions (chacun sa pomme ).

Est ce réellement comme cela que nous envisageons le monde demain .

Vous les technocrates patronaux qui pronaient une nouvelle convention pour un accompagnement de qualité des personnes en situation de handicap, oubliez habilement que pour réaliser cet objectif il vous faut des accompagnants de qualité assurés de pouvoir effectuer leur travail dans de bonnes conditions .

La précarisation accrue , le déni de l’experience professionnelle ,la pression installée par le mode de rémunération en mission sont autant de signes qui ne peuvent que nous pousser à réagir et appeler les organisations syndicales présentes aux paritaires à user de leur droit d’alerte .

Texte FEGAPEI :

"La Fegapei a rencontré, comme prévu, le Sop et le Snasea le 2 avril 2008.

La date d’une nouvelle rencontre est d’ores et déjà fixée au 15 avril prochain.

L’ordre du jour de cette réunion est le suivant :

 définir les modalités de travail en commun ;
 élaborer un accord de méthode à proposer aux organisations syndicales de salariés lors de la prochaine Commission nationale paritaire de négociation prévue le 22 avril 2008.

Cet accord prévoira les modalités de la négociation et les moyens spécifiques qui y seront alloués.

Lors de cette réunion du 2 avril, les échanges ont porté sur les principes de la rénovation de la CCNT et les objectifs à atteindre dans le cadre des négociations à venir.

Nous avons fait valoir nos orientations pour l’ensemble de nos adhérents (associations accompagnant les personnes handicapées, associations tutélaires, UDAF...) et nous avons pu constater que le Sop et le, Snasea nous rejoignent sur la nécessité d’une rénovation en profondeur des dispositions conventionnelles et adhèrent pour l’essentiel aux grandes orientations que la Fegapei entend donner à ce chantier sur le point de s’ouvrir.

Il reste à s’accorder sur la méthode de négociation et le calendrier lors de la rencontre du 15 avril.

L’objectif :

Vers une nouvelle convention collective pour un accompagnement de qualité des personnes en situation de handicap

Une rénovation prenant en compte les nouveaux enjeux en termes d’accompagnement des personnes en situation de handicap

La loi du 11 février 2005 consacre pour toute personne en situation de handicap deux droits : le droit à l’accessibilité dans tous les domaines de la vie et un droit à la compensation de ces incapacités.

Cette compensation s’organise à partir des besoins de la personne et autour de son projet de vie.

Tous les professionnels qui accompagnent les personnes en situation de handicap doivent aujourd’hui mobiliser leurs compétences et coordonner leurs actions en cohérence autour de ce projet de vie.

En plus de ces compétences transversales, il importe que les professionnels soient en mesure d’apporter à la personne en situation de handicap en fonction de ses besoins l’accompagnement adapté.

Cet accompagnement adapté implique une bonne connaissance des spécificités de chaque déficience et doit également prendre en compte la problématique du vieillissement.

C’est également vrai pour l’accueil dans certaines structures (ESAT, IME) de personnes confrontées à de nouvelles situations de handicap qui réinterrogent le mode d’intervention des professionnels.

Cette nouvelle dimension de l’accompagnement nécessite pour la rendre opérationnelle, le développement de savoirs faire transdisciplinaires et spécialisés qu’il importe de valoriser au sein de la nouvelle convention collective.

La nécessaire coordination des interventions autour du projet de vie souligne l’importance de prendre en compte cette mission complémentaire qui peut être demandée à un professionnel de manière permanente.

Une rénovation prenant en compte les nouveaux enjeux en termes d’attractivité de notre secteur

Rendre attractif notre secteur

 pour les jeunes diplômés en revalorisant les débuts de carrière ;

 pour les fonctions dirigeantes en dynamisant les éléments de rémunération ; pour toutes les associations quelle que soit leur implantation géographique en trouvant les leviers compensant certaines contraintes géographiques.

 Porter une attention toute particulière aux situations des salariés dont les rémunérations sont les plus basses afin d’éviter une précarisation de certains professionnels.

 Intégrer les emplois/métiers absents de la version actuelle de la CCNT 66 : les emplois des associations tutélaires, les emplois des UDAF, les emplois des entreprises adaptées lorsque cette entreprise est un établissement d’une association du secteur du handicap, les médecins, les emplois/métiers spécifiques à l’accompagnement de certaines situations de handicap.

Une rénovation permettant la mise en oeuvre d’une véritable politique de ressources humaines

Passer d’une logique d’administration des professionnels (déroulement de carrière d’un professionnel selon une grille évoluant sur un seul critère : l’ancienneté) à une logique de gestion des ressources humaines impliquant des choix à faire, des options à prendre et des marges de manoeuvre au regard de la politique associative menée. Favoriser les parcours professionnels au sein du secteur en proposant des grilles de classification prenant en compte cet objectif.

Mettre en place un système de rémunération qui prend en compte les missions réalisées par le professionnel et son investissement au sein du projet associatif.

Une convention collective rénovée se dotant des moyens à la hauteur des enjeux Au-delà des mesures de redistribution des masses salariales qui sont à envisager : un poids de l’ancienneté moindre venant financer les débuts de grille, des indemnités de rupture moins importantes, etc.

Il importe que les partenaires employeurs se dotent, en partenariat avec la DGAS, d’un outil permettant le chiffrage des mesures négociées. Ce chiffrage s’opérera au fur et à mesure de l’avancée des négociations sans attendre la fin du chantier."

Repost 0
Published by frede - dans Actualités
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 00:00

IRTS Franche Comté - Besançon (25): http://assocccp.blogspot.com/
IRFCES - Toulouse (31): http://actesla.hautetfort.com
I
RTS Aquitaine et Bergerac : ALASSO.net
l'ITSRA Clermont-Ferrand:
http://collectif-etudiants-itsra.over-blog.fr/
l'irts de Lorraine Nancy (54) : www.irtslorraineengreve.blogspot.com
IRTS de Lorraine - Metz (57): http://rrapas.unblog.fr
collectif perpignan  :http://gratification0stages.unblog.fr
l'IRTS d'Hérouville ST cLAIR (14): http://promoes.bloguez.com/)
l'IRTS de Rennes et de l'AFPE de St Brieuc et de Bruz :
gratificationpourtous@gmail.com
ENSO - Nantes (44): http://asmala.site.voila.fr/
Nantes: http://lesocialvamal.forumsactifs.com
l'ITS Poitiers: http://gratification-poitiers.blog4ever.com/blog/index-192889.html
IRTS Paca-Corse - Marseille (13): http://stsf-sud.blogspot.com/
IRTS Languedoc-Roussillon - Montpellier (34): http://lasocialeweb.free.fr/
ERFSS - TOURS (37): http://ascrftours.aceboard.fr/
ITS - Tours (37): http://itsforadream.blog4ever.com
ESTES - Strasbourg (67): http://plateformestes.forumpro.fr
IRTS Parmentier - Paris (75): assparis.forumpro.fr
l'IRFE de Limoges: http://adonis87.fr/
CRAETS (Collectif Rhône Alpin des Etidiants en Travail Social): www.tremplin-social.fr




il y en manque certainement, mais c'est ceux que j'ai recupéré pour le moment












Repost 0
Published by frede
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 23:53

 

 

 

 1ère Journée Inter-Ecoles des Travailleurs Sociaux en Formation

I.R.T.S. Talence (33) – Vendredi 28 mars 2008

COMPTE RENDU DE L’ATELIER 4 « REPRÉSENTATIVITÉ DES ÉTUDIANTS DU TRAVAIL SOCIAL »


<-cliquer sur l'image pour télécharger










 

Repost 0
Published by frede
commenter cet article

Actu du collectif

   Sortie du premier numéro du fanzine du collectif NRV

Travail Social Perds Ton Sang Froid N°1

fanzine tsptsf num1 mini

 A prix libre version papier

et en téléchargement en pdf

Recherche

Soutiens

 

lieux-de-vie-partout3.png

Non à la fermeture de la ferme de vie du Bersac

 

 

__________________________

 

 soutien 3

 

Pétition Soutien à la CIP

 

Liens et Fanzines

  Premier numéro du fanzine du collectif NRV :

Travail Social Perds Ton Sang Froid N°1

fanzine-tsptsf-num1-mini.jpg

A prix libre et en téléchargement ici

 

 ________________________________

 

Journal Sans Remède  :

sansremede.fr/

 

N°01 :

sansremede-v2.jpg

    N°02 :

sans-remede-2.jpg

 

 

 

Docs à télécharger

huma-tournur-pronom-copie-1.jpg

Les tournures pronominales réfléchies :
indice langagier d’une idéologie néolibérale banalisée
Lien Huma 
_________________
Tract-retraites.jpg
Tract retraites par l'AG de formateurs  
en travail social,
travailleurs sociaux en poste, ou non 
_________________
flyer-zone-gratuite-v1-mini-copie-1.jpg
19/20 Juin 2010 : Zone de Gratuité
à Anis Gras dans le cadre du
WE Travail Social et Engagements 3 : 
Action Sociale: Gestiopathie du contrôle  
_________________      
les 70 propositions du
Rapprot Varinard
_________________
Article L'Humanité du 16 Février 2009
sur l'inauguration de la Place Hortefeux
_________________
Tract NON à la délation
_________________

Débat autour de la question
des rapports sociauxde sexe dans le
travail social par Tomas Guenichon
________________



Liens