Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 23:53
La condamnation à mort de la CC66 est prononcé

dimanche 6 avril 2008

Place aux jeunes Payons mieux nos cadres Ayons une pensée émue pour les salaires précaires

et pour le reste , le tout venant , la valetaille corvéable à merci

il faudra ...""mettre en place un systéme de rémunération qui prends en compte les MISSIONS réalisées par le professionnel et SON INVESTISSEMENT au sein du projet associatif ...""

GPEC nous y voilà , prêt à travailler à la carte prêt à tous les renoncements (adieu RTT et congés tri ce n’est plus a l’ordre du jour de la flexi-insecurité)pour obtenir les meilleures missions (chacun sa pomme ).

Est ce réellement comme cela que nous envisageons le monde demain .

Vous les technocrates patronaux qui pronaient une nouvelle convention pour un accompagnement de qualité des personnes en situation de handicap, oubliez habilement que pour réaliser cet objectif il vous faut des accompagnants de qualité assurés de pouvoir effectuer leur travail dans de bonnes conditions .

La précarisation accrue , le déni de l’experience professionnelle ,la pression installée par le mode de rémunération en mission sont autant de signes qui ne peuvent que nous pousser à réagir et appeler les organisations syndicales présentes aux paritaires à user de leur droit d’alerte .

Texte FEGAPEI :

"La Fegapei a rencontré, comme prévu, le Sop et le Snasea le 2 avril 2008.

La date d’une nouvelle rencontre est d’ores et déjà fixée au 15 avril prochain.

L’ordre du jour de cette réunion est le suivant :

 définir les modalités de travail en commun ;
 élaborer un accord de méthode à proposer aux organisations syndicales de salariés lors de la prochaine Commission nationale paritaire de négociation prévue le 22 avril 2008.

Cet accord prévoira les modalités de la négociation et les moyens spécifiques qui y seront alloués.

Lors de cette réunion du 2 avril, les échanges ont porté sur les principes de la rénovation de la CCNT et les objectifs à atteindre dans le cadre des négociations à venir.

Nous avons fait valoir nos orientations pour l’ensemble de nos adhérents (associations accompagnant les personnes handicapées, associations tutélaires, UDAF...) et nous avons pu constater que le Sop et le, Snasea nous rejoignent sur la nécessité d’une rénovation en profondeur des dispositions conventionnelles et adhèrent pour l’essentiel aux grandes orientations que la Fegapei entend donner à ce chantier sur le point de s’ouvrir.

Il reste à s’accorder sur la méthode de négociation et le calendrier lors de la rencontre du 15 avril.

L’objectif :

Vers une nouvelle convention collective pour un accompagnement de qualité des personnes en situation de handicap

Une rénovation prenant en compte les nouveaux enjeux en termes d’accompagnement des personnes en situation de handicap

La loi du 11 février 2005 consacre pour toute personne en situation de handicap deux droits : le droit à l’accessibilité dans tous les domaines de la vie et un droit à la compensation de ces incapacités.

Cette compensation s’organise à partir des besoins de la personne et autour de son projet de vie.

Tous les professionnels qui accompagnent les personnes en situation de handicap doivent aujourd’hui mobiliser leurs compétences et coordonner leurs actions en cohérence autour de ce projet de vie.

En plus de ces compétences transversales, il importe que les professionnels soient en mesure d’apporter à la personne en situation de handicap en fonction de ses besoins l’accompagnement adapté.

Cet accompagnement adapté implique une bonne connaissance des spécificités de chaque déficience et doit également prendre en compte la problématique du vieillissement.

C’est également vrai pour l’accueil dans certaines structures (ESAT, IME) de personnes confrontées à de nouvelles situations de handicap qui réinterrogent le mode d’intervention des professionnels.

Cette nouvelle dimension de l’accompagnement nécessite pour la rendre opérationnelle, le développement de savoirs faire transdisciplinaires et spécialisés qu’il importe de valoriser au sein de la nouvelle convention collective.

La nécessaire coordination des interventions autour du projet de vie souligne l’importance de prendre en compte cette mission complémentaire qui peut être demandée à un professionnel de manière permanente.

Une rénovation prenant en compte les nouveaux enjeux en termes d’attractivité de notre secteur

Rendre attractif notre secteur

 pour les jeunes diplômés en revalorisant les débuts de carrière ;

 pour les fonctions dirigeantes en dynamisant les éléments de rémunération ; pour toutes les associations quelle que soit leur implantation géographique en trouvant les leviers compensant certaines contraintes géographiques.

 Porter une attention toute particulière aux situations des salariés dont les rémunérations sont les plus basses afin d’éviter une précarisation de certains professionnels.

 Intégrer les emplois/métiers absents de la version actuelle de la CCNT 66 : les emplois des associations tutélaires, les emplois des UDAF, les emplois des entreprises adaptées lorsque cette entreprise est un établissement d’une association du secteur du handicap, les médecins, les emplois/métiers spécifiques à l’accompagnement de certaines situations de handicap.

Une rénovation permettant la mise en oeuvre d’une véritable politique de ressources humaines

Passer d’une logique d’administration des professionnels (déroulement de carrière d’un professionnel selon une grille évoluant sur un seul critère : l’ancienneté) à une logique de gestion des ressources humaines impliquant des choix à faire, des options à prendre et des marges de manoeuvre au regard de la politique associative menée. Favoriser les parcours professionnels au sein du secteur en proposant des grilles de classification prenant en compte cet objectif.

Mettre en place un système de rémunération qui prend en compte les missions réalisées par le professionnel et son investissement au sein du projet associatif.

Une convention collective rénovée se dotant des moyens à la hauteur des enjeux Au-delà des mesures de redistribution des masses salariales qui sont à envisager : un poids de l’ancienneté moindre venant financer les débuts de grille, des indemnités de rupture moins importantes, etc.

Il importe que les partenaires employeurs se dotent, en partenariat avec la DGAS, d’un outil permettant le chiffrage des mesures négociées. Ce chiffrage s’opérera au fur et à mesure de l’avancée des négociations sans attendre la fin du chantier."

Partager cet article

Repost 0
Published by frede - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

espih 23/05/2008 17:09

Clermont Ferrand le 6 mai 2008

Collectif CC66 DU 63 28 Rue Gabriel PERI 63000 CLERMONT-FERRAND

Lettre ouverte à : Monsieur Michel RIDOU Président

S.N.A.S.E.A. 47 rue Eugène Oudiné 75013 PARIS

Objet : Votre éditorial « Actualité & Perspective » N°124 avril 2008 « CCNT 66 : LA RÉNOVATION, PAS LA RÉVOLUTION »

Monsieur le Président,

À sa lecture, comme à la lecture d’autres communications sur les mêmes sujets en provenance des syndicats employeurs, on perçoit tout de suite qu’il ne peut être évidemment pas question de révolution, au moins dans le sens assez communément admis de ce mot – sens historique – qui contient l’espoir de trouver les voies d’une société plus juste, plus libre, plus fraternelle, articulée à l’égalité de droits et devoirs et au respect mutuel, tel qu’a pu l’énergiser la philosophie des lumières en ce programme du C.N.R

Vous préférez celui de RÉNOVATION… (Régénération, remise à neuf, modernisation, renouvellement selon les dictionnaires). Dans ces sens-là qui pourrait s’y opposer ? Sinon les archaïques et les obscurantistes ?

Le mot pourrait être beau et dynamisant, mais pourquoi résonne-t-il comme le mot de réforme, servi à toutes les sauces depuis des décennies par les responsables de tous ordres, mais dont le solde général , bien que telles ne soient pas les intentions annoncées, s’écrit en augmentation claire de la précarité, de l’exclusion, de l’incertitude du lendemain, de la difficulté d’exister pour nombre de personnes que nous rencontrons dans notre secteur ; dont vous êtes bien conscient qu’elles sont en sus de plus en plus nombreuses, n’est-ce pas ?

Nous pouvons vous donner la réponse à cette question, parce que nous ne sommes plus suffisamment naïfs pour ne pas voir sous les meilleures déclarations d’intention et les jolis mots convaincants, les réalités qu’ils masquent et le change qu’ils tentent de donner.

À ce titre votre éditorial est édifiant dès le 1er paragraphe : « réalités du marché du travail / rigidités conventionnelles actuelles », ensuite : « mettre en phase avec les réalités et les aspirations de notre époque ». Formulation bien vague du type de celles jadis énoncées pour transformer les petites gens en chair à canon – l’honneur du drapeau, la défense de la civilisation, l’évangélisation des primitifs.

On passe un peu plus loin… Nous vous citons « l’échec des négociations en 2005, échec ayant révélé le besoin d’une approche plus ambitieuse… ». Est-ce à dire que la mobilisation des salariés, à ce moment là, fut à ce point judicieuse qu’elle eût empêché vos organisations de produire un projet à l’époque pour le moins inadéquat, au pire fallacieux ? Qui nous garantirait qu’aujourd’hui les mêmes cerveaux n’ont pas les mêmes « ambitions » ? Une révélation ? Une intelligence soudaine ? Nous savons depuis des lustres que bien souvent si la forme change, le fond perdure et que seuls les mots pour le dire attrapent de l’onctuosité.

Doit-on poursuivre ? … « Ne rien faire serait, dans ce contexte, plus que désespérant et démobilisateur… » Encore une vieille ficelle admettez-le (traduction : ou ce qu’on vous propose ; ou la mort) vieux poncif à faire avaler les couleuvres !

Et puis, qui vous parle de ne rien faire ? N’y a-t-il aujourd’hui que la voie définitive du Cabinet Brunhes et de l’attachement immodéré pour le management à l’anglo-saxonne ?

Bref Monsieur le Président, votre éditorial, s’il ruisselle de sens de la responsabilité, d’appel à la responsabilité et d’horizons meilleurs, paraît un peu court sur le fond de la chose, et l’ensemble des informations à notre disposition sur le sujet fait sonner d’autres mots bien moins avouables, bien moins chatoyants : restructuration du secteur… flexibilité… salaire au mérite… économies d’échelle pour l’adaptation, pour n’en citer que quelques-uns qui ont renvoyé à l’inutilité sociale, à l’inutilité économique, à l’insécurité permanente les personnes que nos secteurs d’activité concernent.

La compétitivité qui gît aujourd’hui sous les mots d’adaptation, de rénovation, de réforme n’est pas loin de la compétition, bien proche de la sélection ; elle-même tout à côté de la discrimination et finalement aboutit aux violences sociales et psychiques, bien loin, très loin de l’idée de service public, du service public.

Alors s’il vous plaît, moins d’emphase dans le propos, moins de mots qui proclament le devoir de l’amélioration, de la modernisation et soyez plus disert sur les moyens d’enrayer la mise au ban des pauvres, des personnes atteintes de handicap, de celles frappées par la vie, sur les moyens de leur donner toute leur place, sur les besoins qu’ont aujourd’hui toutes les associations pour y parvenir, et dites-nous en quoi et comment « la rénovation » de la CCNT 66 peut y contribuer ?

Le collectif CC 66 du 63

Actu du collectif

   Sortie du premier numéro du fanzine du collectif NRV

Travail Social Perds Ton Sang Froid N°1

fanzine tsptsf num1 mini

 A prix libre version papier

et en téléchargement en pdf

Recherche

Soutiens

 

lieux-de-vie-partout3.png

Non à la fermeture de la ferme de vie du Bersac

 

 

__________________________

 

 soutien 3

 

Pétition Soutien à la CIP

 

Liens et Fanzines

  Premier numéro du fanzine du collectif NRV :

Travail Social Perds Ton Sang Froid N°1

fanzine-tsptsf-num1-mini.jpg

A prix libre et en téléchargement ici

 

 ________________________________

 

Journal Sans Remède  :

sansremede.fr/

 

N°01 :

sansremede-v2.jpg

    N°02 :

sans-remede-2.jpg

 

 

 

Docs à télécharger

huma-tournur-pronom-copie-1.jpg

Les tournures pronominales réfléchies :
indice langagier d’une idéologie néolibérale banalisée
Lien Huma 
_________________
Tract-retraites.jpg
Tract retraites par l'AG de formateurs  
en travail social,
travailleurs sociaux en poste, ou non 
_________________
flyer-zone-gratuite-v1-mini-copie-1.jpg
19/20 Juin 2010 : Zone de Gratuité
à Anis Gras dans le cadre du
WE Travail Social et Engagements 3 : 
Action Sociale: Gestiopathie du contrôle  
_________________      
les 70 propositions du
Rapprot Varinard
_________________
Article L'Humanité du 16 Février 2009
sur l'inauguration de la Place Hortefeux
_________________
Tract NON à la délation
_________________

Débat autour de la question
des rapports sociauxde sexe dans le
travail social par Tomas Guenichon
________________



Liens